S'abonner à l'hebdo

Hebdo N°28 - Vendredi 29 juillet 2022

Anciens numéros

S'abonner à l'hebdo

Pour vous abonner à l'hebdo des coops métiers du grain, dont la diffusion est réservée aux adhérents de Coop de France et à son réseau, merci de remplir et de valider le formulaire ci-dessous.

obligatoire




Valider

Déclaration CNIL
Coop de France met en place un traitement de données à caractère personnel dans le cadre de ses missions d'assistance et d'information aux coopératives adhérentes. Ces données sont collectées lors de votre adhésion, des missions de conseil que nous réalisons ou lorsque vous remplissez ce formulaire et sont destinées aux employés de Coop de France exclusivement. Elles sont par ailleurs contrôlées annuellement. Conformément à l'article 32 de la loi du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de Nicolas Gremont, au service informatique à l'adresse suivante : nicolas.gremont@coopdefrance.coop.

Partager la page

Les marchés

Rubriques
bandeau-ble-tendre-475-105

Marché des céréales

Analyse par Cécilia Goffinet

Une zone Mer-Noire sous surveillance

Le marché des céréales a encore été très bousculé cette semaine, à l’image de la fébrilité qui est observée depuis ces derniers mois. En cause le temps chaud et sec constaté sur l’hémisphère Nord, mais surtout l’annonce de l’accord entre l’Ukraine et la Russie sur la mise en place de « couloirs sécurisés » pour l’exportation du grain.

Vendredi dernier, le 22 juillet, l’accord signé entre l’Ukraine et la Russie permettant l’exportation des grains ukrainiens a fait chuter les cours de l’ensemble des céréales. Cet accord, valable quatre mois, devrait permettre de débloquer les céréales ukrainiennes à partir des ports d’Odesse, Pivdenny et Tchornorsk.

Les espoirs n’ont été que de courtes durées puisque le lendemain de cette signature, le port d’Odessa était bombardé par les forces russes, mettant en avant la fragilité de cet accord.

Il n’en fallait pas moins pour inquiéter les marchés, prompts à réagir à la moindre information. Les cours sont donc repartis en hausse cette semaine sans pour autant effacer le recul de la semaine passée en blé notamment.

Bien que la mise en place de cet accord progresse sous l’égide de l’ONU et de la Turquie, des inquiétudes logistiques demeurent. Les eaux de la mer Noire sont minées, il va donc falloir trouver des propriétaires de navires, des équipages et des assureurs prêts à prendre le risque d’aller naviguer jusque dans les ports Ukrainiens. Les premières sorties des navires remplis de grains bloqués depuis des mois dans les ports ukrainiens sont donc attendus par l’ensemble des acteurs.

A cela s’ajoute un climat chaud et sec sur l’ensemble de l’hémisphère Nord. S’il a été très propice aux cultures en période de récolte comme le blé et l’orge d’hiver, il l’est beaucoup moins pour les cultures en plein développement comme le maïs et l’orge de printemps.

Du côté du blé, les moissons françaises sont quasiment finalisées avec 95% des surfaces récoltées au 25 juillet selon FranceAgriMer. Pas de surprise pour cette fin de moisson qui est dans l’alignement de nos précédents écrits : des rendements hétérogènes sont constatés à l’échelle nationale mais également régionale. La société Agritel a réalisé une estimation de la production française 2022 de blé tendre à 33, 44 millions de tonnes (Mt), soit supérieur à l’estimation de FranceAgriMer qui était à 32,9 Mt.

L’absence de l’origine mer Noire renforce la position du blé français et plus largement du blé européen sur le tableau des exportations. Des volumes de chargement records sont enregistrés par la Commission Européenne avec 1,4 Mt exportées par l’Union Européenne (hors Royaume-Unis), contre 1,03 Mt l’an dernier à la même époque. A noter que les volumes de chargements les plus conséquents sont à destination du Maroc, de la Jordanie et de l’Algérie.

Pour l’orge d’hiver, les moissons sont terminées depuis maintenant 2 semaines. Les constats sont les mêmes que pour le blé. Si ce n’est que les exportations ne sont pas aussi bonnes, les principaux acheteurs comme la Chine étant toujours absents des marchés.

L’orge de printemps voit sa récolte progresser de 15 points par rapport à la semaine passée pour atteindre les 92% de réalisées. Mais cette culture a souffert du printemps sec et les rendements ne sont pas au rendez-vous. Les chiffres seront à surveiller dans les semaines qui viennent.

Blé tendre

Cotation du Blé Tendre Rendu Rouen
(€/t) R2020 R2021 R2022
26/06/2020 175    
03/07/2020 180    
10/07/2020 189    
17/07/2020 187    
24/07/2020 184    
31/07/2020 184    
07/08/2020 183    
14/08/2020 182    
21/08/2020 181    
28/08/2020 186    
04/09/2020 186    
11/09/2020 189    
18/09/2020 190    
25/09/2020 191    
02/10/2020 195    
09/10/2020 196    
16/10/2020 204    
23/10/2020 204    
30/10/2020 201    
06/11/2020 205    
13/11/2020 208    
20/11/2020 208    
27/11/2020 209    
04/12/2020 202,81    
11/12/2020 206    
18/12/2020 207,81    
25/12/2020 212    
01/01/2021 214    
08/01/2021 215    
15/01/2021 228    
22/01/2021 230    
29/01/2021 226    
05/02/2021 224,56    
12/02/2021 220,00    
19/02/2021 234,06    
26/02/2021 239    
05/03/2021 229    
12/03/2021 220    
19/03/2021 217    
26/03/2021 209    
02/04/2021 202 195  
09/04/2021 204 197  
16/04/2021 210 205  
23/04/2021 207 218  
30/04/2021 234 216  
07/05/2021 235 227  
14/05/2021 235 214  
21/05/2021 230 212  
28/05/2021   212  
04/06/2021   216  
11/06/2021   213,14  
18/06/2021   204  
25/06/2021   203,64  
02/07/2021   208  
09/07/2021   198,39  
16/07/2021   208  
23/07/2021   212,89  
30/07/2021   218  
06/08/2021   229  
13/08/2021   250  
20/08/2021   246  
27/08/2021   246  
03/09/2021   240,50  
10/09/2021   241  
17/09/2021   252  
24/09/2021   252,85  
01/10/2021   260  
08/10/2021   270,60  
15/10/2021   269  
22/10/2021   273  
29/10/2021   278  
05/11/2021   285,35  
12/11/2021   295  
19/11/2021   293  
26/11/2021   304,10  
03/12/2021   292,50  
10/12/2021   279  
17/12/2021   275,35  
24/12/2021   269,5  
31/12/2021   274  
07/01/2022   283  
14/01/2022   263  
21/01/2022   270  
28/01/2022   274  
04/02/2022   256  
11/02/2022   256  
18/02/2022   263  
25/02/2022   310  
04/03/2022   371  
11/03/2022   379  
18/03/2022   378  
25/03/2022   384  
01/04/2022   368 334,89
08/04/2022   359 348,39
15/04/2022   398,70 372,14
22/04/2022   396,45 357,64
29/04/2022   375,70 386,14
06/05/2022   385,70 397,14
13/05/2022   401,45 412,89
20/05/2022   410,95 422,39
27/05/2022     407
03/06/2022     380,64
10/06/2022     387,89
17/06/2022     400,39
24/06/2022     361,64
01/07/2022     352,89
08/07/2022     316,35
15/07/2022     338,10
22/07/2022     344,14
29/07/2022     342,39
05/08/2022      
12/08/2022      
19/08/2022      
26/08/2022      
02/09/2022      
09/09/2022      
18/09/2022      
23/09/2022      
30/09/2022      
port-atlantique-la-rochelle-bandeau

Activité des ports français


 

 

Rouen

386 363 t ont été chargées
du 21 au 27 juillet 2022 dont :

Exportations : 378 813 t

  • Blé tendre : 284 467 t (Maroc : 186 717 t ; Israël : 11 000 t ;
    Algérie : 71 000 t ; Espagne : 15 750 t)
  • Orge fourragère : 76 596 t (Chine : 50 406 t ; Israaël : 26 190 t)
  • Féveroles : 2 000 t (Norvège)
  • Blé fourrager : 10 500 t (Maroc)
  • Colza : 5 250 t (Belgique)

Importations : 7 550 t

  • Féverole fourragère : 3 150 t (Royaume-Uni)
  • Pois : 4 400 t (Lettonie)

 


 


 

La Pallice

 

54 170 t ont été chargées
du 22 au 28 juillet 2022, dont :

  • Blé vrac : 32 000 t (Maroc)
  • Maïs vrac : 4 000 t (France)
  • Orge vrac : 18 170 t (Pologne : 3 800 t ; Chine : 14 370 t)
colza-fob-mozelle

Marché des oléagineux

Analyse par Clara Moley

La sècheresse préoccupe toujours les marchés oléagineux

Le climat reste pour l’instant la principale préoccupation des marchés, notamment les conditions Nord-américaines qui demeurent encore et toujours particulièrement chaudes et sèches pour la saison. Aux Etats-Unis, les régions des Plaines et du Nord du Midwest notamment inquiètent. Au Canada en revanche, après des semaines de sècheresse prolongée qui faisait craindre pour l’humidité des sols, les températures sont à nouveau en ligne avec les normes saisonnières et des précipitations viennent soulager les principales régions productrices. L’Europe demeure en revanche particulièrement sèche à l’exception de l’Est et de la région baltique qui bénéficient de bonnes précipitations.

En Orient, la reprise économique chinoise reste difficile et lente, et les ventes de farine de soja en témoignent : cette semaine, seulement 89kt étaient reportées à la vente, un chiffre non seulement très faible mais en baisse par rapport à la semaine précédente. Les marges de trituration demeurent légèrement positives pour 2022 mais sont négatives pour 2023.

Côté exportations américaines, les ventes pour la nouvelle récolte s’élevaient à 749kt, un chiffre au-dessus des attentes des opérateurs, ce qui porte le total de la saison à 546Mbu, le plus élevé en 8 ans.

Ce chiffre, allié aux préoccupations climatiques, explique notamment l’envolée du cours du soja sur le marché de Chicago cette semaine, mais ça n’est pas la seule explication. L’autre facteur de hausse cette semaine est l’adoption d’une nouvelle loi « Action Climat » aux Etats-Unis qui favorise les carburants alternatifs jusqu’en 2024-2025, et a déclenché une forte hausse sur l’huile du soja notamment, entrainant dans son sillage les marchés asiatiques des huiles.

Au Brésil, les ventes de la part des producteurs restaient modérées malgré la hausse sur le marché de Chicago. Le programme de chargement pour le mois de juillet s’élève à 5,25Mt pour 6,6Mt déjà chargées.

Sur le marché Euronext, le colza suivait le mouvement de l’huile de soja et enregistrait une hausse spectaculaire sur la semaine, flirtant à nouveau avec la barre des 700€/t sur l’échéance novembre 2022.

Colza

Cotation du Colza Fob Moselle
(€/t) R2020 R2021 R2022
26/06/2020 374,75    
03/07/2020 378,50    
10/07/2020 386,25    
17/07/2020 383,50    
24/07/2020 382,75    
31/07/2020 386.25    
07/08/2020 381,75    
14/08/2020 378,5    
21/08/2020 383,75    
28/08/2020 388,5    
04/09/2020 386    
11/09/2020 381,50    
18/09/2020 392,75    
25/09/2020 380,25    
02/10/2020 389,50    
09/10/2020 390,75    
16/10/2020 389    
23/10/2020 394,75    
30/10/2020 378    
06/11/2020 406,75    
13/11/2020 411,25    
20/11/2020 413,75    
27/11/2020 415,25    
04/12/2020 412,25    
11/12/2020 414,50    
18/12/2020 418,5    
25/12/2020 420    
01/01/2021 421    
08/01/2021 430    
15/01/2021 433,50    
22/01/2021 432,75    
29/01/2021 435,75    
05/02/2021 436,25    
12/02/2021 453,75    
19/02/2021 468    
26/02/2021 495,25    
05/03/2021 522    
12/03/2021 527    
19/03/2021 527,75    
26/03/2021 522,25    
02/04/2021 517 517  
09/04/2021   515,5  
16/04/2021   479,75  
23/04/2021   510,25  
30/04/2021   501,5  
07/05/2021   543,5  
14/05/2021   536  
21/05/2021   532  
28/05/2021   524,25  
04/06/2021   543,75  
11/06/2021   534,75  
18/06/2021   483  
25/06/2021   511,25  
02/07/2021   512,25  
09/07/2021   523,75  
16/07/2021   549,50  
23/07/2021   536,75  
30/07/2021   539  
06/08/2021   535  
13/08/2021   557  
20/08/2021   566  
27/08/2021   535  
03/09/2021   581,25  
10/09/2021   587  
17/09/2021   605,25  
24/09/2021   622  
01/10/2021   645,75  
08/10/2021   680  
15/10/2021   664,25  
22/10/2021   687,75  
29/10/2021   666,75  
05/11/2021   697  
12/11/2021   686,50  
19/11/2021   679,25  
26/11/2021   677,25  
03/12/2021   664,00  
10/12/2021   674,50  
17/12/2021   740,75  
24/12/2021   763  
31/12/2021   777  
07/01/2022   764,25  
14/01/2022   726,75  
21/01/2022   723  
28/01/2022   746,35  
04/02/2022   707,25  
11/02/2022   686,75  
18/02/2022   715,75  
25/02/2022   780  
04/03/2022   834,75  
11/03/2022   834,75  
18/03/2022   956,50  
25/03/2022   1006  
01/04/2022   965  
08/04/2022   981 833,25
15/04/2022   1024 870,25
22/04/2022   1066,50 865,25
29/04/2022   1066,50 865,25
06/05/2022   872,25 847,25
13/05/2022   850,50 859
20/05/2022   827,75 835
27/05/2022     840
03/06/2022     794,75
10/06/2022     778,25
17/06/2022     755,75
24/06/2022     660,50
01/07/2022     701,25
08/07/2022     685
15/07/2022     675,50
22/07/2022     624
29/07/2022     679,75
05/08/2022      
12/08/2022      
19/08/2022      
26/08/2022      
02/09/2022      
09/09/2022      
18/09/2022      
23/09/2022      
30/09/2022      

Marchés physiques

Céréales


Blé tendre

R. Rouen : 342,39 €/t juil./sept. (var. -1,75 €/t) ;
337,85 €/t oct./déc. (var. 3,25 €/t)
R. Dunkerque : 342,39 €/t juil./sept. (var. -0,75 €/t) ;
339,85 €/t oct./déc. (var. 5,25 €/t)
R. La Pallice : 344,39 €/t juil./sept. (var. -5,75 €/t) ;
342,85 €/t oct./déc. (var. 7,25 €/t)
R. Bretagne : 335,39 €/t juil./sept. (var. -2,25 €/t) ;
325,85 €/t oct./déc. (var. 0,25 €/t)

Orge

R. Rouen : 289,39 €/t juil./sept. (var. -3,75 €/t) ;
293,85 €/t oct./dec. (var. -2,75 €/t)
R. Dunkerque : 295,85 €/t oct./dec. (var. -2,75 €/t)
R. La Pallice : 296,85 €/t oct./dec. (var. -1,75 €/t)
R. Bretagne : 299,39 €/t juil./sept. (var. 1,29 €/t) ;
293,85 €/t oct./déc. (var. -4,25 €/t)

Maïs

R. Bretagne : 336,67 €/t oct./déc.

Oléagineux


Colza

R. Rouen : 675,75 €/t oct./déc. (var. 53,75 €/t)
Fob Moselle : 679,75 €/t oct./déc. (var. 55,75 €/t)

Tournesol

Saint-Nazaire : 610 €/t oct./déc. (var. 0,00 €/t)
Bordeaux : 610 €/t oct./déc. (var. 0,00 €/t)

Huiles Végétales

Colza - Rotterdam : 1 703 $/t juin (var. -34,82 €/t)
Soja - Rotterdam : 1 529 $/t juin (var. 16,70 €/t)
Tournesol - Fob Nord Europe : 1 509 $/t juin (var. 16,75 €/t)
Palme (Fob Kuala Lampur) : 918 $/t juin (var. 67,25 €/t)

Indices


Pétrole - WTI New-York, spot : 96,42 $/baril (var. 0,45 €/t)
Parité Euro/Dollar : 1 € = 1,0195 $ (var. 0,00 €/t)

Abréviations : NR= nouvelle récolte, R= rendu, C.D.= camion départ, T.D.= train départ, C= camion

Marchés à terme

EuronexT
(€/t) 29 juillet variation*
Blé tendre, sept. 341,25 -9,50
Maïs, août 352,00 18,75
Colza, août 690,00 66,25
Huile de Colza, sept. 698,50 0,00
Tourteaux de Colza, sept. 196,25 0,00

 

 CME Etats-Unis
(cotations converties en €/t) 29 juillet variation*
Blé tendre, sept. 293,31 -1,78
Maïs, déc. 238,10 13,23
Soja, nov. 506,21 29,86
Huile Soja, déc. 1 274,93 43,83
Tourteaux de Soja, déc. 458,90 35,94

 

ICE Canada
(cotations converties en €/t) 29 juillet variation*
Canola, nov. 662,01 63,99

* les variations sont calculées par rapport au dernier numéro d’actualités agricoles

Activité des ports européens

Exportations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-24/07
Cumul France
01/07-24/07
Blé tendre 1 404 174 418 113
Farine BT (val. prod.) 26 151 4 384
Blé dur 17 088 74
Orge 280 051 5 962
Maïs 71 810 26 137

 

Importations


 Flux physiques en tonnes UE à 27
01/07-24/07
Cumul France
01/07-24/07
Blé tendre 139 926 0
Farine BT (équiv. grain) 12 000 388
Blé dur 2 188 0
Maïs 1 011 395 836
Sorgho 5 733 0

Source : Commission Européenne, DG TAXUD